Le récepteur VLF AME RR-BM-3A

                Le récepteur de trafic VLF AME
                                 
RR-BM-3A


Par Jean-Paul Delattre

Ce récepteur très basse fréquence (V.L.F. en anglais) était destiné particulièrement aux sous marins de la Marine Nationale sous la référence
RR-BM-3A ou RR-BM-3C, RR-SM-6A, RR-SM-6C pour l’Armée de l’Air et 7G-180-80 pour l’appellation civile. 
La société française AME (Ateliers de Montages Electriques) était située au 54 rue du Théâtre à Paris dans le 15ème arrondissement. 



Description :

Ce récepteur superhétérodyne dont le schéma synoptique est représenté figure 1, couvre les fréquences de 1700 kHz à 13 kHz en 6 gammes : 

-Gamme A de 1700 à 800 kHz,
-Gamme B de 850 à 420 kHz,
-Gamme C de 450 à 200 kHz,
-Gamme D de 216 à 105 kHz,
-Gamme E de 115 à 55 kHz,
-Gamme F de 58 à 28 kHz,
-Gamme G de 30 à 13 kHz.

Figure 1 schema synoptique

                                                             Figure 1 – Schéma synoptique

Pour les gammes A à D, il est à simple changement de fréquence, la  fréquence intermédiaire (FI) est de 80 kHz et pour les gammes E à G, il est à double changement de fréquence, la 1ère FI étant sur 180 kHz et la 2ème FI sur 80 kHz.
Il permet de recevoir les émissions en A1 (télégraphie CW), A2 (télégraphie modulée) ou A3 (téléphonie) :
Le schéma est représenté sur la figure 2.

Figure 2 schema electrique du rx
                                                                                                      
                                                                                             Figure 2 – Schéma électrique

Il comprend :
-2 amplificateurs HF, 6BA6 (V1, V2).
-2 changements de fréquence, 6BE6 (V3, V5), 2 oscillateurs, 6AU6 (V4, V6), le 2ème oscillateur est piloté par un quartz de 260 kHz.
-2 amplificateurs FI, 6BA6 (V7, V8).
-1 amplificateur Régulateur Automatique de Sensibilité (RAS ou CAG), 6AU6, 6AL5 (V13, V14). -1 indicateur d’accord, EM34 (V15).
-1 étage oscillateur de battement B.F.O. (Beat Frequency Oscillator), 6AU6 (V12).
-1 étage de détection et de pré-amplification BF, 6AT6 (V9).
-1 étage limiteur de bruit, 6AL5 (V10).
-1 amplificateur BF de puissance, 6AQ5 (V11).

L’alimentation Haute Tension (figure 3) est fournie par 2 tubes 6X4 (V16, V17). La régulation de la tension de 108 V est obtenue par le tube OB2 (V18), cette tension est destinée à l’alimentation anodique des oscillateurs et des écrans des tubes amplificateurs HF.


Figure 3 schema de l alimentation

                                           figure 3 – Schéma de l’alimentation

La face avant dispose des réglages suivants :
-Accord antenne,
-Gain HF,
-Gain BF,
-Seuil de RAS,
-Limiteur de parasites,
-Réglage B.F.O. à + ou – 2 kHz,
-Sélectivité Large 3000 Hz, Moyenne 600 Hz, Etroite 150 Hz (à - 6 dB).
-Sélection d’antenne (accès grille ou prises symétriques et asymétriques 75 et 600 Ω).

 

Connectique :

-2 jacks pour casques d’écouteurs en face avant.

-Sur la face arrière se trouvent  (figure 4):

-Un connecteur alimentation de type Socapex à 7 broches.
-Une sortie FI 80 kHz de type UG58A.
-Un jack ligne 600 Ω.
-Un jack HP.
-Un jack casque.
-Une sortie courant détecté.
-Une commande relais 24 V qui court-circuite l’entrée antenne et le secondaire du transfo de sortie BF lors du passage en émission de l’émetteur associé.
-Une sortie alimentation 6,3 V 900 mA alternatif et 215 V 15 mA continu.
-Trois entrées (grille, CCTU, 75 Ω) de type UG58A.

Figure 4 connectique a l arriere

                                  Figure 4 – Connectique à l’arrière
 

Aspect mécanique :

J’ai récupéré ce récepteur qui était dans un triste état, certaines parties de sa structure étaient cassées (vis arrachées). La peinture étant en très mauvais état, il a donc été nécessaire de poncer la face avant, après démontage (figure 5), puis mise en peinture noir brillant, comme à l’origine. L’opération la plus délicate fut la reprise de la sérigraphie.
J’ai utilisé un stylo de marque Tipp-EX suffisamment fin pour appliquer au fond de la gravure le liquide blanc type « blanco ». C’est une question de patience et de doigté et je suis certain que ce sont des qualités que nous possédons tous.
Pour préserver les marques de couleur en creux sur le commutateur de gammes, j’ai pris la précaution de coller avec de la colle blanche, avant peinture, de petites pastilles de fin carton presspahn découpées à l’emporte pièce au diamètre souhaité.
Le schéma est affiché en négatif sur le côté gauche, il est riveté sur la plaque de protection donnant accès aux réglages du bloc HF (figures 6 et 7).

Figure 5 face avant

                     Figure 5 - Préparation de la face avant pour la peinture

Figure 6 schema en negatif

                                         Figure 6 - Schéma en négatif

Figure 7 vue de cote gauche panneau ote

                                              Figure 7 - Vue du côté gauche
 


Mise en marche :

Un commutateur, permet trois positions : Réserve, Attente, Ecoute.
Réserve : Pour éviter l’humidité, un préchauffage du récepteur s’effectue par les résistances R67 1800 Ω 13 W ou R68 680 Ω 13 W selon la tension secteur. Pour des raisons de sécurité et vu l’état du châssis noirci à leur emplacement et afin de ne pas laisser ces résistances alimentées alors que le récepteur est supposé hors tension, ces dernières ont été ôtées et leur circuit déconnecté. La résistance de limitation R70 de 1800 Ω 10 W (figure 3) sous le châssis ayant nettement surchauffé le câblage voisin, celle-ci a été déplacée pour la disposer au dessus du châssis.
Attente : Les résistances de préchauffage ne sont plus alimentées, le chauffage des tubes est en fonction et suffit à lui seul d’éviter la présence d’humidité supposée.
Ecoute : La H.T est appliquée.

 

Aspect général :

Le câblage est majoritairement en fil nu et les composants sont de qualité professionnelle et tropicalisés (figures 8 et 9).

Figure 8 vue de dessous
                                                   Figure 8 - Vue de dessous

Figure 9 vue de dessus
                                              Figure 9 - Vue de dessus

Après un contrôle soigneux, le récepteur est mis sous tension à travers un transformateur d’isolement et un autotransformateur variable pour une montée en tension progressive, en surveillant la montée de l’intensité absorbée. Tout se passe bien sous l’aspect purement électrique, mais il s’avère que les gammes A et D ne fonctionnent pas. Pour ces dernières, la panne se situe au niveau de l’oscillateur local. Les selfs sont coupées, après un comptage précis du nombre de spires, sans oublier la prise intermédiaire et la mesure de l’épaisseur du bobinage, elles ont été reconstruites. N’ayant pas la possibilité de bobiner en nid d’abeilles et en raison de la forme du mandrin, il a été constitué deux flasques en cordelette de nylon collée spire par spire avec de la colle cyanoacrylate et espacées selon l’épaisseur du bobinage à réaliser. Dans l’espace entre les flasques ainsi constituées, les bobinages ont été refaits par un enroulement en pseudo nid d’abeilles, en croisant tant que faire se peut les spires (figures 10 et 11). Il est à remarquer que les selfs du bloc HF sont montées sur un support noval permettant une extraction aisée. Cette disposition a été prévue à l’origine pour un remplacement immédiat en cas de défectuosité d’un circuit. Attention cependant, en particulier pour les bandes de fréquence basse, les enroulements sont d’une dimension importante, il y a risque de les blesser ou de les couper lors de l’extraction.
 

Figure 10 self bande a refaite
                                                             Figure 10
 

Figure 11 self oscillatrie bande d refaite

                                                                 Figure 11
 
Après remontage et mise sous tension, le réalignement et le réglage du BFO qui était décalé, le récepteur est redevenu fonctionnel. Il est maintenant connecté et posé sur une solide étagère, vu le poids de la bête.

 

Figure 12 la face av rr bm 3a fini

                                         Figure 12 – Face avant du récepteur restauré



Performances :

Les mesures effectuées sur les fréquences hautes (50 à 1700 kHz) sont comprises entre 10 et 20 µV en mode A3 sur une sortie de 60 Ω d’impédance. Pour les gammes de fréquences basses (F et G) je n’ai pu mesurer de manière fiable la sensibilité. 

Les performances données ci-après sont extraites de la documentation technique de ce récepteur.

Sensibilité :

Mode A1 bande étroite : 1 µV sur antenne de 75 Ω sur toutes les gammes.
Mode A3 bande large : 15 µV sur antenne 75 Ω entre 100 et 1700 kHz.

Sélectivité :

                           Position sélectivité                   Bande passante
                                                                        - 6 dB               -60 dB

                                 Large                           ± 3000 Hz       ± 12000 Hz
                                 Moyenne                     ± 600 Hz         ± 5000 Hz
                                 Etroite                         ± 150 Hz         ± 3000 Hz

 

Fréquences d’alignement :


                               Gamme                         Fréquence générateur (kHz)

 

                                   A                                             1560  et 880
                                   B                                              800 et 460
                                   C                                              410 et 220
                                   D                                              202 et 115
                                   
E                                              107 et 61
                                   
F                                                54 et 31
                                   G                                            2
7,5 et 14,8


NB : la prise à l’arrière de l’appareil permet de mesurer le courant détecté à l’aide d’un micro-ampèremètre de sensibilité 100 µA.

Jean-Paul Delattre.

TLR Copyright 2020 Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.


 

5 votes. Moyenne 3.60 sur 5.

Commentaires (5)

Dez Vandelle
  • 1. Dez Vandelle | 13/10/2020
Bonsoir, comment joindre une photo, sans passer par un site web ?
Vous pouvez me joindre en messagerie privée.
maignan-daniel
  • maignan-daniel | 14/10/2020
Bonjour, Vous pouvez m'envoyer cette photo à mon adresse: sanfil9201@wandoo.fr Merci d'avance Daniel
Dez Vandelle
  • 2. Dez Vandelle | 11/10/2020
Bonsoir,
Je possède la version civile du RR-BM-3A, soit le RE/G1244.
Récupéré dans un état exceptionnel, fonctionne parfaitement bien après un simple nettoyage.
Il a dû cependant être branché en permanence pendant longtemps car la zone autour de la résistance anti-condensation était fortement encrassée par la poussière brûlée.
Voulez-vous une photo de la face avant pour votre site,
Cordialement, Dez.
maignan-daniel
  • maignan-daniel | 11/10/2020
Bonsoir, Merci, je veux bien une photo et transmets votre message à l'auteur Jean-Paul Delattre. cordialement Daniel F6HMT
SIEDLECKY Gaetan
  • 3. SIEDLECKY Gaetan | 08/09/2020
Bonjour,
J ai aussi un récepteur RR BM 3A , mais il y a pas de cordon d'alimentation ni de prise 7 broches , l'ancien proprio a bidouillé le poste pour qu il fonction en 220v , mais rien me se passe a par que le disjoncteur de l auto transformateur saute donc j ai tester la prise et il me dit que une des phase est en court circuit avec la terre .
je voudrai que vous me donné un peut de lumière ou même voir si vous habitez dans la région ( nord - pas de calais 59-62 ) je peut venir avec l'engin pour que vous puissiez jeter un œil.
Cordialement gaetan SIEDLECKY

Ajouter un commentaire